Toujours à la recherche de nouveaux frissons, je suis allée tester la chambre de spiritisme «  1408 » de The Hostel..

On m’avait prévenu, lorsque tu commenceras les escape games qui font peur, tu ne pourras plus t’en passer et c’est bien vrai ! Après avoir commencé en douceur avec les 7 péchés capitaux, Le Protocole, et en ayant monté d’un cran avec Vaudou et L’escape game en forêt, j’ai décidé d’aller tester la fameuse chambre 1408, réputée pour faire bien flipper, parfait !

The Hostel, il propose quoi ?

The Hostel possède donc 2 chambres : la chambre 237 ayant pour thème la fête foraine et la chambre 1408 dans laquelle une terrible tragédie eu lieu il y a 100 ans. Cette chambre d’hôtel était utilisée pour pratiquer le spiritisme, par un groupe d’amis. Mais évidemment, à force d’invoquer les esprits, il finit par arriver malheur ! Lors d’une séance, un drame se produit suite à une mauvaise décision collective. Depuis cette chambre est condamnée mais des faits étranges se produisent encore… Nous sommes alors chargés d’aller enquêter afin d’exorciser les démons.

L’entrée dans the hostel

C’est un peu excités et stressés (surtout stressés) que nous arrivons devant The Hostel. Une fois sur place, nous sommes directement mis dans l’ambiance puisque nous rentrons dans un hôtel. Personne n’est là pour nous accueillir, nous avons seulement droit à quelques phrases pas rassurantes par le microphone. Nous prenons l’ascenseur et arrivons devant la fameuse chambre.

L’entrée de cet escape game est donc très originale et un peu flippante.. Je n’en dirais pas plus hormis le fait que vous êtes dans le noir et que vous n’êtes pas maîtres de votre destin..

Le déroulement et la cohérence de l’histoire

Ce qui est génial dans ce scénario, c’est le fait qu’il y ait une réelle recherche d’histoire derrière. Nous découvrons petit à petit des personnages et nous comprenons ce qu’il s’est passé il y a 100 ans. Cette cohérence nous permet de nous mettre totalement dans l’ambiance et nous procure vraiment l’impression que nous sommes cette même bande d’amis qui pratiquait de l’exorcisme à l’époque.

Les énigmes

Les énigmes sont très diversifiées et permettent de toucher un peu à tout. Entre codes, objets, invocations, cadenas, on a à faire à plusieurs casse-têtes. Le niveau de difficulté des énigmes est correct, c’est compliqué mais on peut s’en sortir largement. Ce que j’ai vraiment apprécié c’est le fait d’avoir pu suivre toutes les énigmes. Evidemment dans un escape game, on se partage souvent les tâches afin de ne pas se bloquer et de pouvoir avancer plus vite, et malheureusement parfois on ne suit pas la manière dont les autres ont débloqué telle ou telle énigme. Avec ce scénario, on a tous pu suivre le déroulement des énigmes et c’est vraiment cool !

Et la peur dans tout ça ?

On ne va pas se mentir, on a crié plus d’une fois, pris de panique. Mais heureusement cela n’est pas la majeure partie du temps, donc la peur est totalement gérable et justement, elle permet d’apporter un côté immersif encore plus fort ! Les décors notamment par ses multiples pièces, sont très immersifs et très bien réalisés. Tous les objets sont présents pour que l’on ait l’impression d’être entouré d’esprits.

Grâce à the Hostel, je pourrais enfin dire que j’ai pratiquer une séance de spiritisme ! Mais je ne suis pas sûre d’en refaire une de si tôt..

Vous l’aurez compris, La chambre 1408 est clairement un de mes escape games préférés ! Je vous conseille donc fortement d’aller le tester au plus vite, pour aller sur leur site c’est par ici

A la fin de l’escape game, on a pu débriefer avec le game master et également obtenir une réduction de 20% pour « The End », avec qui ils sont en collaboration. C’est donc la semaine prochaine, que je remets ça et que je vais tester un nouvel escape game ! Comme si j’avais pas déjà eu assez peur, je vais faire « Psychoception » où est inscrit sur le site «  Si vous avez le cœur bien accroché, cet escape game est fait pour vous » ah bon.. Apparemment avec ce scénario on plonge dans l’esprit d’un psychopathe sadique..

Rendez-vous donc dimanche prochain pour mon retour d’expérience !