Venez découvrir le témoignage de Justine, qui a osé aller tester le nouvel escape game de Escape Hunt :  » Massacres »

Si vous avez lu mon dernier article, vous avez sûrement compris le concept de cette nouvelle salle. Il est temps d’en savoir davantage, en allant à la rencontre de Justine, qui a accepté de nous partager son expérience.

Avant l’escape game :

Bonjour Justine, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis étudiante en communication, curieuse et gameuse à mes heures perdues !

Tu as combien d’escape games à ton actif ?

Si mes souvenirs sont bons, il me semble que j’en suis à 5.

Tu avais déjà réalisé un escape game d’horreur avant celui-ci ?

Eh bien cela dépend si on compte « Le Protocole », comme étant un escape game d’horreur, sinon non. Et oui rappelez-vous, Justine était l’une de mes superbes coéquipières lors de notre expérience avec l’escape game « Le Protocole » !

Qu’est-ce qui t’as motivé à aller faire cet escape game, où un malade armé d’une tronçonneuse te poursuis ?

Alors je ne connaissais pas trop l’histoire (ou je ne m’en souvenais plus). On m’a juste dit  » Viens on va faire un escape game horreur, j’ai envie de voir ta réaction » et j’ai répondu « ok! » (toujours à l’affût de nouvelles aventures cette Justine !). Je ne savais donc pas réellement à quoi m’attendre.

Après l’escape game :

L’escape game dure 75 minutes, soit 15 minutes de plus qu’un escape game lambda, qu’as-tu pensé de la durée ?

On ne voit pas le temps passer ! Comme dans chaque escape game, les minutes s’écoulent beaucoup trop vite. Donc je pense que 75 min c’est bien et vu la taille des pièces, c’est honnête.

Sur une échelle de 1 à 10 niveau peur, tu donnes quelle note à cette salle ?

Je dirais 8, les décors sont supers, l’histoire est prenante et l’acteur flippant.

Et les énigmes, tu peux nous en parler ?

Les énigmes peuvent nous donner l’impression de tourner un peu en rond. Il y a quelques originalités mais assez peu. Il s’agit surtout de puzzle ou de cadenas, rien de bien difficile. Mais ce qui m’a le plus embêté, c’est le temps perdu sur des objets qui sont seulement de la décoration, et ce dans toutes les pièces. Après, rassurez-vous, il faut quand même se creuser les méninges et certaines énigmes ne sont vraiment pas faciles.

D’ailleurs, les énigmes mêlées à la peur, c’es différent des escape games qui ne font pas peur ?

Je dois avouer qu’il y a un petit stress constant. Mais c’est ça qui rend le tout amusant. L’adrénaline nous rend bête parfois et ça laisse place à des situations pour le moins comiques !

Et les décors, tu en as pensé quoi ?

Les décors sont géniaux ! Je crois que c’est ce qui m’a le plus impressionné, avec le nombre de pièces au total. J’ai rarement vu un escape game aussi grand ! On est totalement immergés dans un manoir glauque à souhait.

Les questions indiscrètes

As-tu pensé une seule seconde à abandonner ?

Non pas à un seul moment ! J’étais à fond dedans. L’acteur qui venait nous surprendre n’étais pas trop sournois, on comprend vite que si on respecte les règles (no spoil, je vous laisse imaginez lesquelles), on ne risque rien. Au final, le côté vraiment flippant, ce sont les bruits, le noir et l’acteur qui surgit de nul part. Mais il faut réussir à se dire que ce n’est qu’un jeu !

Tu veux bien nous confier un petit secret ? Lequel d’entre vous a eu le plus peur pendant la partie ?

Étonnamment, celui qui avait le plus peur au départ et celui qui a fait les trucs les plus flippants ! Je pense pouvoir dire que je suis fière de mon groupe, on est prêt pour la suite..

Merci à Justine d’avoir accepté de nous partager cette expérience, nul doute que j’irai tester la salle Massacres, un de ces jours !